RDC: l’opposition esseulée ?

share on:
Rendez-vous manqué

Après la CENCO, l’ECC et certains pays d’Afrique, c’est le tour des USA de tourner le dos à l’opposition, en prenant note de la réélection de Félix Tshisekedi à la tête de la RDC.

Dans un communiqué rendu public le 01 janvier, le pays de l’oncle Sam à travers son ambassade basée à Kinshasa a pris note des résultats publiés par la CENI. Ce, tout en exhortant les candidats lésés à saisir les instances judiciaires compétentes.

« Les États-Unis prennent note des résultats provisoires des élections publiés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de la RDC le 31 décembre 2023, qui montrent que le président Félix Tshisekedi est en tête avec une large majorité. Nous sommes conscients que plusieurs candidats refusent d’accepter ces résultats provisoires. Cependant, nous réaffirmons que les seuls moyens de contester les résultats et d’exiger des comptes doivent passer par le système juridique et un engagement civique pacifique. Le recours à la confrontation violente ne résoudra pas les griefs ni ne fera progresser la démocratie en RDC… », lit-on.

Cette position des USA vient sans doute enfoncer l’opposition congolaise dans la fosse de désespoir. Elle qui attendait que Washington s’oppose aux résultats publiés par la CENI, le 31 décembre. Ce, afin d’activer son plan de la réorganisation des élections et du remplacement de l’équipe Kadima.

D’après un expert des questions diplomatiques consulté par capsud.net, le pays de Barack Obama n’avait pas d’autres choix que de prendre note des résultats publiés par les sources officielles et exhorter les perdants à saisir les cours et tribunaux. Ce, en raison de la souveraineté de la RDC, reconnue par les instruments juridiques internationaux.

Signalons que Félix Tshisekedi avait été proclamé, le 31 décembre 2023, vainqueur des élections du 20 décembre de cette année.

.

Emongo Gérôme

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.