CEEAC: la diplomatie congolaise reprend son rôle prépondérant

share on:

Le ministre d’État à la coopération internationale, intégration régionale et francophonie, Me Pepin-guillaune Manjolo prend part active à la 8eme session extraordinaire du conseil des ministres de la CEEAC qui s’est ouverte à Libreville, lundi 16 décembre.

Il est important ici de souligner ce grand retour de la diplomatie congolaise sur la scène africaine et internationale. Ce, avec la mise sur pied des nouvelles institutions qui ne ménage aucun effort en vue de faire entendre une fois de plus la voix de la République démocratique du Congo dans le monde entier.

Ont également pris part à ces assises: la ministre d’État aux affaires étrangères, Marie Ntumba Nzeza, le ministre des finances, Sele Yalaguli, et le ministre de la défense, Aimé Ngoy Mukena.

.

Débat sur les réformes pour la restructuration de la CEEAC

Au menu de ce Conseil des ministres ouvert 48 heures avant le sommet des Chefs d’Etat prévu pour le 18 décembre 2019, une relecture minutieuse de tous les dossiers à soumettre à l’approbation et à la signature des Chefs d’Etat et de gouvernement.

Il sera en outre adopté, souligne-t-on, le projet de texte de restructuration du cadre organique de la CEEAC pour son assouplissement tel que convenu en juillet dernier, en s’inspirant du modèle de la CDAO et de l’Union Africaine, pour être présenté au sommet des Chefs d’États pour signature.

Signalons que le président congolais, Félix Tshisekedi, est également à Libreville en marge de la 9ème conférence des Chefs d’Etat d’Afrique centrale.

.

Pathou Kinzala Nkuka

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.