Assemblée Nationale: les députés cumulards ont jusqu’à jeudi pour se prononcer

share on:
Assemblée nationale

Les députés concernés par les fonctions incompatibles ont jusqu’à jeudi 21 février pour se décider. Ils doivent opter entre le mandat de député et leur fonction actuel.

Le rappel a été fait dans un communiqué signé par Ausse Afingoto, premier rapporteur du bureau provisoire de l’A.N.

« Cette situation, qui s’analyse au moment de l’entrée en fonction du député, n’est pas à confondre avec la suspension du mandat prévu par l’article 110 qui, elle, ne peut se concevoir qu’une fois le député, ayant dument été validé et ne se trouvant dans aucune situation d’incompatibilité, se verra ultérieurement confier une fonction d’incompatibilité avec l’exercice de son mandat parlementaire », peut on lire dans communiqué.

Et d’ajouter:

« Ce qui, en l’occurrence, n’est pas le cas prévu aujourd’hui en matière d’option régie par l’article 108 de la constitution. Il serait erroné et prématuré de pouvoir, à ce jour, solliciter une suspension de mandat pour l’exercice d’une fonction incompatible, au risque d’être réputé avoir renoncé à ses fonctions de député national ».

.

José Makila contre attaque

José Makila lui n’approuve pas cette mesure. Il a recouru au conseil d’État pour l’interprétation de l’article 180 de la constitution.

Ce dernier s’intéresse aux cas d’incompatibilité entre le mandat de député et autre fonction.

Le Vice premier ministre des transports et voies de communication élu du Nord Oubangui est dans le cas précité.

Il faut dire que l’ancien Gouverneur de l’équateur a toujours désiré être du côté de pouvoir.

« Plus jamais, je ne serai dans l’opposition », a-t-il dit à un proche lors de l’accord de la cité de l’OUA.

Pouvoir pour le pouvoir, il quitte le MLC quand il sait senti abandonné alors qu’il était accusé de détournement.

Il aurait détourné la paie des enseignants de la province de l’Equateur où il était gouverneur.

Il quitte l’opposition après l’accord de la cité de l’OUA.

Depuis lors, il est devenu l’un de plus grand encenseur de Joseph Kabila qu’il dénigrait virilement, autrefois.

Depuis le départ de ce dernier, il essaie un dernier coup de force. Question de rester à la mangeoire.

Il faut rappeler que plus de la moitié des membres du gouvernement actuel sont dans ce cas. Ils doivent choisir entre leur mandat de député ou la fonction du Ministre.

.

Thierry Bishop Mfundu