Tueries de Beni: la MONUSCO aussi coupable que les FARDC

share on:

Au cours d’une intervention lundi 24 décembre sur Radio Okapi, la MONUSCO a essayé de se dédouaner sur les accusations d’impuissance portée en son endroit après les récentes tueries de Beni.

« Les forces de la MONUSCO ont combattu, aux côtés des FARDC, les assaillants, auteurs du massacre qui a fait samedi dernier au moins 18 morts dont des militaires, à Kasinga et à Faida, au sud-est de la ville de Beni, les empêchant ainsi de commettre des tueries à grande échelle, » a déclaré le général Bernard Commins, Commandant adjoint des forces de la MONUSCO.

Et d’ajouter: « l’analyse que nous avons faite maintenant montre que l’action qui a été menée par nos forces et par les forces militaires congolaises a permis d’éviter sans doute des drames plus importants à l’occasion de cette attaque de samedi. »

Si 20 morts ce n’est pas si dramatique pour lui, il aurait fallu combien des morts pour que le drame ne soit pas si important ?

 

Un dédouanement qui tombe mal

Selon lui, les assaillants avaient pour « objectif d’entrer peut-être plus profondément dans la ville de Beni. »

Peut-être, voici les mots qui change toute la donne de la phrase de cet officier de la MONUSCO. « Peut-être », un mot qui s’il n’était pas sans cesse évoquer à l’Est du pays, beaucoup des massacres n’auraient pas lieu.

« Peut-être » que la MONUSCO avec ses renseignements et son artillerie pouvaient empêcher ces massacres bien avant. D’autant plus que l’incursion des Mai Mai à Butembo auraient pu mettre les troupes en alerte .

Malheureusement, la MONUSCO est restée dans sa posture naturelle d’observateur.

Comment peut-on comprendre une attaque combinée des FARDC et de la MONUSCO ne fasse aucune victime ADF/NALU ni un seul prisonnier ?

 

Des mots et aucune action pour endiguer la violence

Quant on sait que la MONUSCO est soutenue par les cinquante résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies depuis 1999 et des 17 000 casques bleus actuellement déployés en RDC.

Mais jusqu’ici, elle n’a pu ramener la paix à l’Est de la RDC ni même au centre du pays. Et cela même si leur budget est de 1 milliard et demi des $.

Au lieu de prendre des dispositions pour enrayer les présumés ADF/ NALU, le général Commins lui estime que: « pour plus d’efficacité de l’action commune FARDC – MONUSCO, la population locale doit fournir toute information sur des personnes suspectes afin de leur permettre d’intervenir en temps voulu et protéger les civils. »

Comme si ce rôle appartenait à la population déjà meurtrie et abandonnée à son triste sort.

La MONUSCO n’a jamais réussi à protéger la population civile depuis son installation en RDC. Trop des morts sous la barbe de cette armée multinationale.

Que dire de plus ce n’est qu’une « mission d’observation et de stabilisation ».

Et dans les cas des tueries de Beni, leur rôle a consisté: à observer les ADF/NALU massacrer puis stabiliser leur massacre à une vingtaine des morts.

Comme qui dirait:  » limiter vous à ce nombre, il ne faut pas aller au delà, nous devons aussi justifier notre budget exorbitant et nos troupes inutiles. »

 

Thierry Bishop Mfundu

3 Comments

  1. pourquoi les ADF nalu qui tuent nos populations congolais ne sont pas les citoyens ougandaise
    quesque ils cherchent au congo Rdc? je dise au Monusco pour commbatre les Bandismes ADF Nalu cest sont tres dangereux

  2. nous appellons nos compatrions congolais et congolaise qui sont en exile partout dans les mondes entier pour sauve les vie nos populations De beni a cause des massacres des bandismes du pays voisins de Ouganda rien du tous pour Monusco de proteges nos populations congolais et congolaise
    Merci bcp

  3. La Monusco a été désigné à travers ses troupes spéciales à combattre et en finir avec les groupes armées. Ou la Monusco fait cela ou elle jette l’éponge et quitte le terrain plutôt que de se faire la très mauvaise réputation de faire du tourisme salariale, etc.

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.