Affaires étrangères: Le gouvernement congolais n’acceptera aucune ingérence étrangère

share on:

Le gouvernement de la République Démocratique du Congo s’est dit être surpris par des déclarations intempestives de certaines autorités étrangères relatives au processus électoral en RDC.

Ces déclarations appelleraient à un prétendu dialogue avec l’Opposition politique. C’est le contenu de la mise au point faite par le ministère des affaires étrangères mercredi 12 septembre.

« Tout en relevant que le processus électoral en cours se déroule conformément à la Constitution de la République Démocratique du Congo ainsi qu’à l’Accord politique global du 31 décembre 2016, le Gouvernement tient à réitérer fermement son refus de toute ingérence en la matière tant de la part des pays voisins que des autres partenaires bilatéraux », a indiqué le vice-premier ministre des Affaires Étrangères et Intégration Régionale.

 

La RDC dénonce les agitations de certains pays amis

Il faut dire que ce message coïncide avec la tournée africaine de Didier Reynders. Lors des entretiens avec ses homologues angolais, sud-africain, béninois et du Congo-Brazzaville, M. Reynders a en effet systématiquement abordé la thématique des élections en RDC.

« Tout le monde souhaite que la Constitution soit respectée et qu’un véritable dialogue entre les acteurs ait lieu, conformément à l’accord intercongolais de la Saint-Sylvestre », a souligné le ministre belge après ses différents contacts en Afrique.

Du côté de la RDC, on voit dans ses déclarations une interférence dans les affaires intérieures du pays. « Le Gouvernement n’acceptera d’autant plus aucune interférence à cet égard que ce qu’on ne se permet pas dans d’autres pays en vertu des obligations découlant du Droit international en général et de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques en particulier, ne saurait a fortiori être toléré en République Démocratique du Congo », a déclaré le VPM She Okitundu.

 

Le gouvernement pointe du doigt la connivence de l’opposition

Le patron de la diplomatie congolaise a souligné le fait que le gouvernement ne s’abstiendra pas à dénoncer avec véhémence l’agitation injustifiable de certains gouvernements des pays voisins.

Selon ce communiqué, ces gouvernements agissent avec la connivence d’autres partenaires, autour de cette questions de souveraineté.

Ainsi, She Okitundu les invite instamment à la stricte observance de leurs engagements internationaux. Allusion sans doute aux opposants congolaise réunis en Belgique en rapport avec la candidature commune de l’opposition.

Ils ont d’ailleurs appelé le même mercredi à l’implication de la communauté internationale dans l’organisation des élections en RDC.

Lors de son dernier discours sur l’État de la nation, le président de la république avait réitéré la décision du gouvernement d’organiser seul les élections.

 

Thierry Bishop Mfundu

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.