Ebola : la Croix-Rouge déploie 19 spécialistes multidisciplinaires à Beni

share on:
Santé

Une flambée épidémique d’Ebola a été déclarée dans le Nord-Kivu fin juillet 2018. Soit une semaine après la fin d’une autre flambée épidémique dans la province de l’Équateur.

Cette nouvelle épidémie frappe principalement la localité de Mangina et la ville de Beni. Elle a déjà fait 17 victimes. 14 personnes sont mortes à Mangina et 3 autres à Beni selon les autorités sanitaires.

Pour faire face à cette nouvelle épidémie, la Croix-Rouge a décidé de déployer une équipe de 19 spécialistes multidisciplinaires. Cette équipe qui vient en appui aux services sanitaires publics, se compose de volontaires et d’employés de la Croix-Rouge de la RDC et du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

 

Priorités des spécialistes de la Croix-Rouge

Ces spécialistes ont pour mission prioritaire : la gestion des dépouilles en cas de suspicion d’Ebola. Car, précise le Dr. Fatoumata Nafo-Traoré, Directrice régionale de la Fédération internationale pour l’Afrique, « le virus Ebola est le plus contagieux juste après le décès des malades. Il est donc essentiel pour stopper sa propagation de suivre les procédures de sécurité pour la gestion des dépouilles […] ».

Mais pour que cette approche fonctionne, renchérit-elle, « il faut l’adapter aux croyances et aux normes culturelles locales. D’où la nécessité de dialoguer avec les communautés et de gagner leur confiance ».

Raison pour laquelle l’équipe des spécialistes déployés par la Croix-Rouge comporte à son sein une unité spéciale. Cette unité est composée de 9 personnes chargées de faciliter les inhumations sans risque et dans la dignité, des experts en eau et assainissement et d’un spécialiste de l’interaction communautaire.

 

Soutien aux volontaires et services de santé locaux

La Croix-Rouge précise également que l’équipe de spécialistes aidera aussi les volontaires locaux à faire leur travail en toute sécurité.  Ces volontaires qui jouent un rôle vital dans la lutte contre la propagation de l’Ebola bénéficieront d’une supervision et d’une formation aux inhumations sans risque et dans la dignité à Beni et à Mangina.

L’équipe des spécialistes les accompagneront également dans la sensibilisation des communautés à l’Ebola dans les deux zones de santé.

L’équipe améliorera aussi les systèmes d’approvisionnement en eau et d’assainissement dans les prisons de Beni. Et aidera, selon les besoins, les hôpitaux et les centres de santé locaux à mettre en place des mesures de prévention et de contrôle de l’infection.

 

Berckmans Kitumu

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.