Ville de Kinshasa : la perception de la taxe professionnelle suspendue

share on:

C’est la décision prise lundi 09 juillet par le Ministre provincial des finances. « La ville de Kinshasa informe les opérateurs économiques que la perception par les Communes de la taxe professionnelle annuelle est suspendue », souligne un communiqué du Ministre provincial des finances.

 

Mesure motivée par les désordres sur terrain

Les désordres observés sur terrain dans le prélèvement de cette taxe est à la base de cette suspension.

En effet, les agents communaux chargés du contrôle et du prélèvement de cette taxe ont pris l’habitude de se servir eux mêmes. Ils ont leurs propres documents de perception qu’ils délivrent aux opérateurs économiques sans que l’argent soit versé au trésor public.

De fois, l’argent qui est prélevé par les communes n’arrivent pas carrément à l’hôtel de ville.

Malheureusement, cette mesure salutaire n’est pas accompagnée des mesures disciplinaires ni d’enquête pour sanctionner les fautifs.

Cela laisse un arrière goût d’insatisfaction.

D’après Guy Matondo, la levée de cette mesure interviendra après la prise des mesures d’application de l’ordonnance-loi du 13 mars fixant la nomenclature des impôts, droits, taxes et redevances de la province et de l’entité.

La taxe professionnelle est un impôt local.

Elle est due chaque année par les personnes physiques ou morales qui exercent en RDC, à titre habituel, une activité professionnelle non salariée.

 

Thierry Bishop Mfundu

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.