Elections : le PPRD bat (déjà) campagne pour Kabila?

share on:

Il est étonnant de constater que le PPRD, parti au pouvoir, porte encore l’effigie de Joseph Kabila lors de leurs activités populaires. Arrivé fin mandat, l’actuel président est constitutionnellement non partant pour les prochaines élections. Ce qui apparemment ne semble pas être compris par la famille politique du Chef de l’Etat.

Et comme nous l’entrevoyons dans une de nos publications, Kabila préparerait avec le PPRD un schéma par lequel il sera son propre successeur. Et ce, en violation de la constitution!

En tout cas, cette conjecture semble de plus en plus se cristalliser au vu d’actes et des diverses déclarations émanant du PPRD.

 

Tout est mis en place sauf le dauphin

Tous les autres éléments de campagne avancent à une vitesse vertigineuse au sein du PPRD. Les campagnes  électorales officieuses, des meetings de mobilisation, un avion acheté pour la campagne… Tout se dit et se fait, sauf la question du probable remplaçant de Joseph Kabila.

Pareil à Isaac qui demandait à son père Abraham au sommet de la montagne: papa! Voici le feu, voici le bois et voilà l’autel. Où est donc le sacrifice?

 

Le PPRD prêt pour les élections, mais avec qui comme candidat président?

Alors que  toutes les plateformes mettent les phares sur leurs candidats à la présidentielle, la famille du Chef de l’Etat tergiverse. Et dans leurs manœuvres, à peine voilées, adule un prétendant d’avance disqualifié par la constitution pour les prochaines échéances.

Et à l’instar du ministre Mende qui ironiquement prétendait que ce débat était académique, le PPRD ne cesse d’apprendre à l’opinion l’hymne des muets: notre candidat sera connu en Juin.

 

Jusqu’à ce que Shadary l’avoue

Qui peut croire que le PPRD voudrait se mettre volontairement en arrière en retardant la désignation de son candidat à la présidentielle? La seule explication à ce retard est que Kabila reste et demeure le patron.

Cette effigie immuable du « Raïs » sur toutes les affiches, chemises ,polos, kepis, porte-clès à 7 mois des scrutins en dit tout sauf pour ceux qui croient aux contes de fée.

Et il ne faudra pas compter sur E. Shadary pour dire le contraire. Le Secrétaire permanent du PPRD a fini par lacher le morceau. « Kabila a été président, Kabila est président, Kabila restera président » de la République, a-t-il déclaré mercredi 5 mai à Mbandaka, révèle Radiookapi.net.

C’est de l’abondance du cœur que la bouche parle dit la Bible. Tout semble clair pour l’avenir politique de l’actuel Chef de l’Etat. Le PPRD est visiblement résolu à faire passer la candidature de Joseph Kabila pour les prochaines années à la tête du pays. Et ce, sans ignorer toutes les conséquences qui pourront en découler.

 

Un silence coupable?

Au sein de sa famille politique tout comme à l’opposition ou à l’international on se contente de son silence a défaut de son sourire. Quelques soit la contrariété, chacun fini plus tard par se calmer. Le plus récent cas de Bahati Lukwebo est plus explicite.

Toutes les ardeurs à la course au dauphinat vaporisées, la communauté internationale classée, la machine à voter (presque) maintenue, les prêtes et le CLC essouflés, le Cardinal Monsegwo visiblement passé à autre chose.

Rien ne semble ébranler l’homme de Kingakati. Et ce, sans moindre mouvement de l’un des présidents le moins bavard.

 

Des communicateurs qui défendent le chef par des devinettes

Pas étonnants que la plupart de ses adeptes tournent au ridicule. Ils viennent communiquer sans maîtriser clairement les intentions du chef, tellement moins communicatif.

Pour preuve, la dernière sortie de Joseph Kabila lors de ses 17ans au pouvoir. L’intenable président congolais a commencé par une phrase du genre à tout balayer. On vous a longtemps raconté du mensonges, je vais aujourdhui vous dire toute la verité. Le « on » c’est qui? Quels « mensonges? » Quid de tout ce que ses communicateurs nous rapportés depuis ? Toutes ces questions sont encore une fois restées fantômes jusqu’à ces jours.

 

Moïse Dianyishay

Leave a Response