RDC : Mais où est donc passé le pasteur François-David Ekofo de l’Eglise du Christ au Congo (ECC) ?

share on:

C’est un communiqué officiel de l’Eglise du Christ au Congo (ECC) cacheté et daté de ce mercredi 07 février 2018 qui l’annonce : « La présidence nationale de l’ECC, informe aux autorités ainsi qu’à l’opinion publique, qu’elle est sans nouvelle de son Pasteur François David EKOFO depuis le dimanche 04 février 2018. Elle prie donc les autorités, par le biais des organes compétents, de pouvoir ménage aucun effort pour infirmer l’Eglise de sa situation. En outre, elle recommande à tous les fidèles protestants de pouvoir prier pour le Pasteur François David EKOFO et pour la paix en RDC ».

Aussi alambiqué qu’il puisse paraître, ce communiqué estampillé pour l’ECC, le Président ; traduit bien un profond malaise au sein de cette Eglise comme nous l’écrivions dans notre article de ce matin sur cette « Affaire pasteur Ekofo » en passe de devenir une « Affaire d’Etat ».

 

Malgré les démentis des uns comme des autres ou encore le silence de son Eglise officielle, l’on savait que quelque chose se tramait contre et dans le dos du pasteur Ekofo ; la pression de l’opinion devenant trop grande, le communiqué de ce jour en apporte la preuve.

 

Tout le monde se souviendra encore longtemps de la manière dont ce pasteur protestant avait sermonné les dignitaires du régime et le régime qu’ils représentaient le 17 janvier 2018 lors du culte en mémoire de l’ancien président assassiné Laurent-Désiré Kabila.

 

Plus qu’atteints, les caciques du régime dont l’épouse de Joseph Kabila et plusieurs membres de la famille du président présent n’avaient pas appréciés cette franchise du pasteur protestant. Et ce fut le début de son calvaire.

 

Le pasteur François-David « exfiltré » en dehors du pays ?

 

Malgré le communiqué de l’ECC et en attendant l’officialisation par l’Eglise comme la famille, il faut dire que le pasteur François-David Ekofo et son épouse ne sont plus sur le sol congolais ; craignant pour leur vie, ils ont été « exfiltrés » en un lieu sûr.

 

Dans toute cette agitation qui devient presqu’une « Affaire d’Etat », l’on se rappellera que c’est depuis le jour du mardi 16 janvier 2017 que le calvaire pour le pasteur François-David Ekofo avait commencé à l’issue de son sermon au temple du Centenaire. Des rumeurs aussi folles les unes que les autres avaient fait état d’une théorie du complot contre sa personne. Devenue presqu’une affaire d’Etat, les uns annonçaient son arrestation par le régime, les autres son exil en Amérique ; le tout sur fond des démentis non étayés.

 

Des sources crédibles, AFRIWAVE.COM peut l’affirmer que le pasteur David-François Ekofo a été victime des menaces et autres intimidations de la part du régime à l’issu de son sermon qui n’avait pas du tout plu au sommet de l’Etat. Se sentant inquiété, avec son épouse ; ils ont fini par être exfiltrés de Kinshasa et du pays pour leur sécurité.

 

En lisant bien entre les lignes le message de soutien de l’Eglise protestante de France à celle du Congo, on comprend bien ce qui se passe en réalité ici dans le pays, notamment pour ce qui concerne la vie du pasteur Ekofo : « Informé de la situation sécuritaire et des tensions politiques en RDC et de la répression que subissent dans ce pays les chrétiens qui réclament les élections crédibles et la cessation des violences politiques… de transmettre au pasteur André Bokundoa, nouveau président de l’Eglise du Christ au Congo (ECC), un message fraternel et de prière face aux menaces dont font l’objet les dirigeants de l’Eglise…d’alerter les autorités françaises sur les risques concernant la sécurité personnelle des autorités ecclésiastiques et communautés chrétiennes congolaises, tant protestantes que catholiques, actuellement ciblées par le régime en place ».

 

Luaba Wa Ba Mabungi / AFRIWAVE.COM

 

Article disponible sur http://www.afriwave.com/?p=7510

2 Comments

Leave a Response