Niyel : Un engagement sans faille pour la vaccination en Afrique

share on:

En cette Semaine Africaine de la Vaccination, Niyel, une agence internationale de plaidoyer, de campagnes et d’affaires publiques, réaffirme son engagement aux côtés de ses partenaires pour promouvoir la vaccination et mettre en lumière ses bienfaits pour la santé publique en Afrique.

DAKAR, Sénégal, 30 Avril 2024 -/African Media Agency (AMA)/- Chaque année, en avril, l’Afrique célèbre la Semaine Africaine de la Vaccination, un moment crucial pour sensibiliser à l’importance de la vaccination et pour souligner son rôle essentiel dans la protection de la santé publique. Le thème de cette année 2024 “Humainement possible” vise à rappeler aux dirigeants et populations qu’il est vital de préserver les résultats engrangés et d’intensifier le financement en faveur de la vaccination afin d’éviter la résurgence de certaines maladies évitables.

Au cours des 50 dernières années, les vaccins ont sauvé près de 154 millions de vies, soit plus de 3 millions de vies en un an ou encore six personnes chaque minute pendant cinq décennies. Dans la même période, la vaccination a réduit la mortalité infantile de 40%, selon les chiffres de l’OMS.

“La vaccination est l’une des interventions de santé publique les plus efficaces, les plus sûres et les plus accessibles au monde” déclare Dr. Rachel Tanou à l’occasion de la cérémonie de lancement de la série d’activités de l’OSC Here Zaka, en marge de la Semaine Africaine de la Vaccination 2024. “Elle a permis de sauver des millions de vies et d’éradiquer des maladies dévastatrices comme la variole. Les vaccins protègent non seulement les individus, mais aussi les communautés entières en créant une immunité collective qui empêche les maladies de se propager.”

Depuis son lancement en 1974, le Programme Élargi de Vaccination (PEV) a permis d’introduire avec succès plusieurs vaccins, contribuant ainsi à prévenir des maladies très graves. Au moins 13 pathologies sont aujourd’hui évitables grâce à l’adoption du PEV, notamment la tuberculose, la poliomyélite, le tétanos, la diphtérie, l’hépatite B, la coqueluche, les infections à Hib entraînant la méningite, les infections à pneumocoque, la rubéole et la rougeole, les diarrhées à rotavirus et le cancer du col de l’utérus.

L’introduction récente des vaccins contre le paludisme et le VPH représente une avancée majeure pour la santé publique en Afrique. Ces nouveaux vaccins offrent une protection importante contre des maladies qui touchent de manière disproportionnée les populations africaines. Le paludisme est la première cause de mortalité infantile en Afrique subsaharienne, tandis que le VPH est responsable d’un nombre important de cancers du col de l’utérus sur le continent.

Cependant, il est important de rappeler que des défis persistent, comme les disparités d’accès aux vaccins et la méfiance dans certaines communautés. La Semaine Africaine de la Vaccination est donc un moment de mobilisation pour renouveler l’engagement à vacciner tous les enfants et à faire en sorte que la vaccination reste un outil accessible et efficace pour sauver des vies et améliorer la santé des populations africaines.

Dans cette logique, Niyel, à travers sa campagne “Sain et Sûr”, mène un plaidoyer factuel sur les bénéfices des vaccins, en s’appuyant sur des données scientifiques et des témoignages. L’objectif est de changer le narratif sur la vaccination et de contrer la désinformation qui circule.

“S’assurer d’un capital humain bien portant est le meilleur investissement que l’on puisse octroyer à une communauté, à une nation” affirme Laetitia Badolo, Directrice du Plaidoyer et de l’Impact à Niyel. “La vaccination est l’un des outils les plus efficaces de santé publique que nous ayons à notre disposition. C’est un investissement crucial pour la santé des enfants et des communautés.”

“Avec la vaccination de mes enfants, je suis plus sereine. Je pense qu’ils sont protégés contre de graves maladies et ont de meilleures chances de grandir en bonne santé. Cela m’enlève un poids à la fois psychologique et financier quand on sait ce que représentent les coûts exorbitants des frais de soins dans nos hôpitaux..” témoigne Mme Bara, vendeuse dans le secteur informel et mère de 4 enfants.

Pour Niyel et ses partenaires, l’occasion est donnée de célébrer les progrès réalisés et d’appeler à une remobilisation des États, y compris ceux des pays à revenus intermédiaires, pour un financement accru des vaccins. “Aujourd’hui, l’occasion nous est donnée de rappeler à l’humanité qu’elle a un rôle à jouer dans la préservation des vies” a ajouté Mme Badolo.

La Semaine Africaine de Vaccination est un événement annuel qui se déroule parallèlement à d’autres initiatives liées à la Semaine de la vaccination dans d’autres Régions OMS et à la Semaine Mondiale de Vaccination prévue au cours de la dernière semaine du mois d’avril (24-30 avril). Le vaccin est l’un des outils les plus efficaces de la médecine moderne pour prévenir les maladies infectieuses. Il fonctionne en exposant le système immunitaire à une forme affaiblie ou inactive d’un agent pathogène, ce qui permet à l’organisme de développer une immunité contre la maladie réelle.

Distribué parAfrican Media Agency pour Niyel.

A propos de Niyel

Niyel est une agence internationale de plaidoyer, de campagnes et d’affaires publiques basée à Dakar qui travaille avec différents partenaires pour créer un changement dans les politiques et les pratiques dans divers secteurs et sur des questions relatives aux droits de l’Homme. Depuis 2021, Niyel s’est engagé dans le plaidoyer en faveur des vaccins et de la vaccination de routine en Afrique.

Pour plus d’informations sur les actions entreprises par Niyel, veuillez contacter :

Abdoul Fadil ZEBA – Assistant plaidoyer – fzeba@niyel.net – (+221) 77-680-22-45

Source : African Media Agency (AMA)

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.