NORD-KIVU – A BUTEMBO, LA MONUSCO APPORTE ASSISTANCE À LA PRISON KAKWANGURA

share on:

KINSHASA, DRC, Le 10 Février 2022 -/African Media Agency(AMA)/- SY KOUMBO S. GALI

« Au nom de l’établissement pénitentiaire, je dis merci à la Monusco. Aujourd’hui, ils nous ont remis un panneau, là où sont indiqués les horaires de visites. Ils nous ont aussi remis un ordinateur neuf qui va nous faciliter la tâche dans l’enregistrement des détenus et nos différentes correspondances. Nous en sommes reconnaissants ». Ces propos sont ceux de Jean-Bosco Kakule, assistant du directeur de la prison centrale de Butembo (prison Kakwangura). Il l’a dit à l’occasion de la cérémonie de remise de don lundi 7 février à Butembo. Un don composé essentiellement d’une enseigne lumineuse pour la visibilité de la prison et ses programmes de visites, mais également d’un kit informatique pour faciliter le travail du personnel pénitentiaire.

C’était aussi une opportunité pour présenter les produits artisanaux, fruit du travail des femmes détenues, notamment des babouches, des sacs à mains, des sous-plats, etc. fabriqués à base de raphia, perles et autres. Cette activité a été entièrement financée par la section d’Appui à l’administration pénitentiaire de la Monusco/Butembo. Selon Amassamba Ndiaye, officier en charge de cette section : « Le travail effectué par ces femmes a un double objectif : lutter contre l’oisiveté en prison, mais surtout préparer les détenues à leur réinsertion sociale ». Pour les bénéficiaires, représentées par Marie-José Kavira, il s’agit d’une action salutaire qui va les aider dans le futur : « On remercie beaucoup la Monusco qui nous aide à vendre nos objets. Même quand on quittera la prison, on continuera à faire cette activité, parce que ça va beaucoup nous aider ».

Le maire de la ville de Butembo, le commissaire supérieur principal Mowa Baeki Telly, a émis, quant à lui, le vœu de voir les autorités de la prison renforcer davantage la collaboration avec la Monusco pour le bien des détenus. Une collaboration qui ne fera sans doute pas défaut parce que, pour Amassamba Ndiaye, « ces actions s’inscrivent dans le cadre de l’accompagnement de la Monusco aux autorités congolaises dans le domaine pénitentiaire et en droite ligne de la politique de transition de la Monusco », a-t-il affirmé.

Distribué par African Media Agency (AMA) pour Monusco.

Source : African Media Agency (AMA)

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.