Pénurie de carburant : le Gouvernement rassure l’opinion

share on:

Réagissant aux propos de SEP-Congo sur l’éventualité d’une rupture de stock de carburant, le Gouvernement par le biais du Secrétaire a.i à l’économie a tenté de rassurer l’opinion.

Il appelle la population au calme et à ne pas céder à la panique. Il n’y aura point de rupture des stocks de carburant dans les stations.

Cet appel a été fait à la suite d’une réunion d’urgence qui a eu lieu au Secrétariat Général à l’économie entre Le Secrétaire Général a.i et les délégués de cette entreprise pétrolière vendredi 14 septembre.

 

L’approvisionnement en produits pétroliers se fera normalement

Célestin Twite Secrétaire Général a.i au Ministère de l’économie, a rassuré l’opinion à l’issue de sa rencontre avec les pétroliers que l’ approvisionnement en produits pétroliers se poursuivra normalement.

Et cela en attendant le retour dans la capitale des autorités concernées pour les mesures nécessaires. Ces derniers sont en déplacement dans la province de Lualaba pour la conférence sur les mines.

« Nous avons achevé cette réunion de concertation avec la société pétrolière. Pour l’instant toutes les autorités sont dans la province du Lualaba où s’est tenue la conférence minière. En attendant, je dois rassurer l’opinion que l’approvisionnement du pays en produits pétroliers se fera normalement, et dès la rentrée de toutes les autorités dans la capitale, les réunions de concertation seront programmées afin de trouver des solutions au problème que pose la société pétrolière », a-t-il déclaré.

 

Le message de SEP-Congo s’adressait aux autorités et non à la population

Le représentant de SEP-Congo a essayé de se justifier en déclarant que l’alerte adressée par son entreprise concernait les autorités pour les alertes de la situation que traverse SEP-Congo. Elle ne s’adressait nullement à la population.

« Nous avons constaté que depuis un certain temps les distributeurs dont les sociétés commerciales ne sont plus capables de s’approvisionner auprès des fournisseurs et leurs stocks sont complètement épuisés et même au négatif.

Alors devant une telle situation, on ne pouvait pas garder cette information. On a alerté l’autorité pour signaler que dans un bref délai si aucune mesure n’est prise, SEP ne sera plus en mesure d’approvisionner les stations, des sociétés commerciales », a expliqué Célestin Beta, Directeur d’exploitation de SEP Congo.

Selon lui, SEP Congo dispose des stocks importants en tout produit : en essence, en gasoil, etc. Mais « ces stocks n’appartiennent pas aux sociétés commerciales de distribution, mais appartiennent aux fournisseurs, » a-t-il souligné.

Le représentant du Groupe Professionnel des Distributeurs des Produits Pétroliers, GPDPP, a de son côté expliqué que les sociétés commerciales traversent une mauvaise pente financière.

Cette crise est liée au fait que les paramètres qui régissent la structure de prix ont évolué assez rapidement et sont en attente d’être ajustés pour permettre aux sociétés pétrolières de ne plus vendre à perte.

« Une fois que ces paramètres seront ajustés, les sociétés vont se réapprovisionner et la situation sera tout à fait normale», a-t-il ajouté.

Nous espérons que cet appel au calme lancé à l’endroit des consommateurs va réellement faire tomber la tension. Car depuis hier, une panique s’observait déjà dans plusieurs stations de la ville de Kinshasa après la mise en ligne de cette alerte de SEP-Congo.

Les propriétaires des véhicules et des motos taxis ont envahi les stations pour faire le plein de réservoir et avoir un stock de carburant en cas de pénurie.

La situation s’est poursuivie aujourd’hui samedi où l’on a observé une grande affluence dans les stations d’essence et auprès des Kadhafi.

Espérons que les mesures seront prises pour que cette pénurie annoncée ne soit pas effective. Cela risquerai de paralyser une grande partie des activités de la ville de Kinshasa notamment le transport.

N’est-ce pas que Gouverner c’est aussi prévoir ?

 

Thierry Bishop Mfundu

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.