CENI: les candidats aux provinciales seront connus le 17 juillet 

share on:
CENI

Les listes provisoires des candidats députés provinciaux seront publiés le 17 juillet 2018. C’est l’annonce faite mardi 10 juillet par le president de la CENI à l’issue d’une réunion avec les acteurs politiques.

La dite réunion avait comme sujet principal les difficultés que les partis et regroupements éprouvent dans la constitution et le dépôt des dossiers de candidature pour ces élections.

«Ce jeudi, ce sera la fin de la réception de dépôt des candidatures. Le vendredi, tous les originaux et les preuves de paiement doivent nous parvenir au niveau des BRTC. Le même vendredi va consacrer la fin de la période légale relative à l’ajout, retrait et substitution. Nous allons ensuite entrer dans le traitement interne pour permettre que le mardi prochain, nous publions la liste provisoire des candidats à l’élection des députés provinciaux. Le 25 juillet, nous ouvrirons les BRTC pour les législatives et la présidentielle », a déclaré Nangaa à issue de cette réunion.

Il faut rappeler que plusieurs responsables politiques y ont pris part. Notamment Vital Kamerhe et Delly Sesanga.

 

Les BRTC resteront ouverts deux jours de plus

Par ailleurs, un délai supplémentaire de deux jours est accordé aux formations politiques pour déposer leurs listes.

Selon C.Nangaa, ce nouveau délai ne viole pas la loi électorale et n’a pas d’impact sur le calendrier électoral.

«Suite à la réunion que nous avons eu le samedi dernier, il était indiqué de faire une évaluation ce soir. Nous retenons que depuis le dimanche, les BRTC ont été fermés. Les facilitations ont été accordées pour permettre aux acteurs politiques de déposer les candidatures étaient basées sur les principes de la non-violation de la loi électorale et du non prolongement du calendrier électoral », a souligné le président de la CENI.

 

Plusieurs couacs logistiques à la base du retard des dépôts des candidatures

Cette nouvelle prolongation intervient après celle de deux jours accordés moyennant jetons aux retardataires. Après la fermeture officielle dimanche dernier des BRTC, les partis et regroupements politiques ont jusqu’au 12 juillet pour déposer leurs listes des candidats.

Plusieurs raisons officielles et officieuses ont concouru a ce changement d’attitude de la CENI. D’autant plus que le président de la CENI avait juré sur tout ce qu’il a de plus précieux au monde qu’il n’y aura même pas une seconde de prolongation.

Il y a eu notamment des erreurs matérielles sur les formulaires où à la place d’élection provinciale, on avait écrit élection présidentielle.

Plusieurs défis logistiques et financiers ont pesé sur cette décision. Est-il aussi que beaucoup des partis et regroupements politiques n’étaient pas prêts avec leurs listes.

Plusieurs responsables des partis ont expliqué à Corneille Nangaa toutes les difficultés qu’ils éprouvent pour clôturer les dossiers des candidatures.

« Le processus est complexe et très difficile. Heureusement qu’il y a les deux jours supplémentaires. Certaines pièces des dossiers de candidature doivent être signées par le président du parti et être expédiées à plus de 2000 km à des endroits où il n’y a pas de route.

Il faut soit prendre un hélicoptère et les hélicoptères il n’y a pas. Il n’y a pas d’internet. C’est très complexe. Tant bien que mal, on avance et ce mardi on va procéder au paiement des cautions et autoriser les structures du parti à déposer », avait déclaré Jacquemain Shabani, président de la commission électorale de l’UDPS.

 

Thierry Bishop Mfundu

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.