Tandem Katumbi-Tshisekedi : vers une candidature commune

share on:
Katumbi-Tshisekedi

Après plusieurs mois des divergences, le duo Felix Tshisekedi et Moïse Katumbi est revenu au devant de la scène politique congolaise. Les deux acteurs ainsi que leurs plateformes travaillent désormais pour une candidature commune à la présidentielle de 2018 et un programme commun.

C’est ce qui ressort du communiqué conjoint publié après leur tournée euro- américaine du 21 au 25 mai 2018. Cette tournée leur a conduit successivement à Bruxelles, Paris, Washington et New York avec comme point d’orgue le Conseil d’Atlantique à Washington.

 

D’un programme commun à une candidature commune

Dans une déclaration conjointe, les deux acteurs politiques ont rassuré que leurs équipes travaillent ensemble sur un programme commun.

Tous deux hommes candidats déclarés à la prochaine présidentielle, Felix Tshisekedi et Moise Katumbi ont révélé leur souhait d’avoir une candidature unique.

« Déjà rassemblés depuis juin 2016 pour obtenir la tenue des élections démocratiques dans les délais fixés par la constitution, nous avons mis en place un cadre de concertations et d’actions communes. Nos équipes sont à pied d’œuvre en vue de l’élaboration d’un programme commun et le moment venu, la désignation d’un candidat unique à la prochaine élection présidentielle », affirment les deux personnalités.

Cette volonté de travailler ensemble a aussi été reprise dans deux tweets :

« Avec mon frère @fatshi13 , nous prions pour nos sœurs & frères victimes d’ #Ebola & travaillons sans relâche pour obtenir une vraie alternance cette année afin d’installer #ensemble un Etat responsable qui protège, rassure & agit pour les Congolais !
Notre déclaration commune 👇🏾 » pic.twitter.com/gmrhl8FPpM
— Moise Katumbi (@moise_katumbi) 25 mai 2018

« Tout en ayant une pensée pieuse pour nos compatriotes victimes de la fièvre d’Ebola, principalement ceux de la province de l’Équateur, nous n’abandonnons pas le combat pour une alternance pacifique par des élections crédibles dans notre cher et beau pays. Que DIEU bénisse la RDC. » pic.twitter.com/NZhBrQO8Dl
— Félix A. Tshisekedi (@fatshi13) 25 mai 2018

 

Des revendications communes aussi

Les deux hommes demandent également à Joseph Kabila de cesser « toute velléité de briguer un autre mandat ».

Rejetant la machine à voter, ils ont aussi demandé les mesures de décrispation dont, la libération des prisonniers politiques. Il s’agit entre autre de Jean-Claude Muyambo, Eugène Diomi et Franck Diongo.

Ils ont aussi exigé le retour « diligent » de la dépouille d’Etienne Tshisekedi. Mais aussi, la protection et la sécurité de toute la population.

Enfin, ils ont enjoint au régime de cesser avec les manœuvres dilatoires pour prolonger inutilement le processus électoral.

Les deux ont aussi annoncé l’alliance prochaine avec les autres partis et regroupements.

Entre-temps, ensemble continue à s’implanter et à préparer son meeting du 09 juin à la place Sainte Thérèse à N’djili.

 

Thierry bishop Mfundu

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.