Entre Tshibala et Olengankoyi, la guerre est loin d’être finie

share on:

Le rapatriement du Corps d’Etienne Tshisekedi, feu président de l’UDPS, ne cesse de susciter des réactions. Après toutes les rumeurs autour du complot ou mariage Felix-Kabila, c’est autour de Bruno Tshibala et Joseph Olengankoyi d’exhiber leur antagonisme autour de ces obsèques.

 

Qui a facilité l’accord sur ces obsèques ?

En fait, c’est ici que les romains s’empoignèrent. D’un côté Bruno Tshibala, ancien proche du Sphinx, par après désavoué par son parti, se veut instigateur de l’entame et la conclusion de ces pourparlers. Les échanges qui ont engendrés l’accord sur le rapatriement du corps entre le gouvernement dont il est le chef, la famille biologique et politique du lider maximo.

Et de l’autre , Olengankoyi président du Conseil National de Suivi de l’Accord. Lui se veut facilitateur de ces assises qui ont débouché à cet accord. Il n’a d’ailleurs pas manqué de le glisser à la presse au sortir de cette cérémonie de signature de l’accord.

 » C’est le plus beau jour de ma vie. Il était comme un père pour moi. J’étais comme son fils. J’entrai même dans sa chambre à coucher. Je lui devrais au moins ça. »

Et de renchérir, « je ne pouvais pas rêver mieux dans ma carrière que d’œuvrer pour ce Patriarche et héros national . Que l’âme d’Etienne Tshisekedi puisse reposer en paix. Qu’il puisse être enterré dignement « .

 

Tshibala réagit

Un discours récupérateur qui n’est pas passé transparent à la primature où loge, du moins jusque là ,Bruno Tshibala.

La primature n’a pas tardé à mettre en garde Joseph Olengankoy contre toute récupération au sujet des obsèques de Tshisekedi. Pour la primature, c’est Tshibala qui a facilité les avancées dans ce dossier.

 

Un conflit nocif à la tête de l’Etat

Un bras de fer qui n’est plus à présenter entre ces deux vieux amis. L’un et l’autre ne ratent plus une occasion de se chambrer, faisant chacun usage de ses prérogatives. L’un à la primature, l’autre au Conseil National de Suivi de l’Accord et processus électoral. Où ceci menera-t-il les instances de l’Eat qu’ils dirigent? Qui vivra verra.

 

Moïse Dianyishayi

Leave a Response