Obsèques de Tshisekedi : compromis trouvé entre la famille et le gouvernement

share on:

La famille du défunt et le gouvernement congolais ont trouvé un compromis pour rapatrier le corps de Tshisekedi.
Arrêté depuis le 23 mai 2017 pour faute de compromis, les pourparlers ont été relancés depuis le 03 mars 2018.

La facilitation entre le Gouvernement et la famille a été par le président du CNSA, Joseph Olengankhoy.

À l’issue de ces pourparlers, un communiqué conjoint a été publié par les deux parties ce samedi 21 avril.

 

Les moyens en œuvre

L’était congolais va prendre en charge tous les frais inhérents aux funérailles. Étant donné qu’Etienne Tshisekedi fut un homme d’état. Il fut à la fois parlementaire, plusieurs fois ministres et ancien premier ministre.

 

Mise en place d’une commission d’organisation des obsèques

Composé de 9 membres. La commission d’organisation des obsèques comprend 3 membres de chaque composantes aux pourparlers. Il y a 3 délégués du Gouvernement : le Ministre de l’intérieur, le Ministère des finances et l’hôtel de ville. 3 délégués de la famille biologique et 3 délégués de l’UDPS, son parti politique.

 

Dispositions pratiques

Le corps de l’illustre disparu sera rapatrié par un avion spécial affrété pour l’occasion. Il sera exposé au palais du peuple et l’enterrement aura lieu au caveau familial en N’sele.

La date seule reste à déterminée.

Ainsi, une trêve politique entre les forces vives de la nation afin de célébrer le deuil dans la méditation comme le veut la coutume africaine. Et tous ont été appelés à ne pas faire de la récupération politique des funérailles.
Pour rappel, le Président de l’idée est décédé depuis le mois de février 2017. Son corps est conservé dans une morgue Bruxelles faute de compromis politique.

 

Thierry bishop Mfundu

Leave a Response