Kokonyangi-Kimbuta : les linges sales se lavent en public !

share on:

Après la bagarre à la primature, la scène politique congolaise nous offre actuellement un nouveau feuilleton. Cette fois ci, elle est marquée par une rhétorique qui tourne à la dérision : « au nom du Chef de l’Etat »!

 

En tout cas, rien ne va plus entre le Ministre de l’urbanisme et Habitat Joseph Kokonyangi et le Gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta.

 

Le lotissement du site Mukonzo au quartier Kingabwa est à la base des divergences entre le deux personnalités, pourtant membres de la Majorité présidentielle.

 

Qu’en est-il ?

 

Tout est parti de la décision du Gouvernement de récompenser les députés nationaux avec des parcelles loties sur le site Mukonzo. Pourtant le dit site est un espace agricole et, est réservé aux maraîchères de Kingabwa.

 

Selon le Ministre Kokonyangi, il est question de récompenser les parlementaires pour le travail accompli durant cette législature.

 

Est-il que le lotissement que le gouvernement souhaite accorder aux députés est un site agricole depuis plus de 30 ans.

 

En effet, depuis les années 80, le site agricole de Kingabwa/ Ngwele, dans la commune de Limete, est affecté aux Ministères de l’agriculture et du développement rural. Cela est attesté par plusieurs documents officiels.

 

Pourtant un certain Mukonzo Mutuza, ancien agent du Ministère des affaires foncières a réclamé 500 hectares de ce site. Il a brandi un arrêté ministériel qui fait de lui le propriétaire légal de ce site. Après une enquête, le dit arrêté s’est avéré être un faux.

 

Or, ce dernier avait déjà vendu des parcelles pour une somme estimée à 1.000.000$ selon Monsieur Léon Nembalemba, un acteur social.

 

Les maraîchères ont finalement été remises dans leur droit après plus de 7 ans de lutte. Elles ont été appuyées dans ce combat par des élus notamment les députés Toussaint Alonga et Gecoco Mulumba.

 

Le Gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta a ordonné la destruction des parcelles construites sur le dit site. Le temps de souffler, les mamans maraîchères doivent batailler cette fois-ci avec le Gouvernement central.

 

 » Nous avons décidé de lotir ici, pour récompenser les honorables députés sans distinction de partis, a déclaré Kokonyangi ». Et d’ajouter, « …Nous avons décidé, pour la cohésion nationale, au nom du Chef de l’Etat, d’ériger cette cité. Elle s’appellera cité parlementaire Kombo Nkisi. »

 

Appelé à la rescousse par les maraîchères, le Gouverneur A. Kimbuta n’a pas tardé à réagir. Il a balayé d’un revers de la main la décision du Ministre de l’urbanisme. Usant d’une jouxte verbale dont il a le secret, André Kimbuta considère la décision de Kokonyangi comme nulle et sans effet.

«Oyo Kokonyangi alobi eza lokuta! Nayebi mokonzi ya mboka bien…Na ndenge nayebi ye, soki nabengi ye, Kokonyangi akokende na remaniement ».

« Oyebi oyo azalaki avant Kokonyangi? Ah, oyebi ye te eh!! Mbala liboso naya awa te po na makambo oyo… Osimbi ba mama maraîchères na site Mukonzo awa, oza na problème na Kabila!», a conclu le Gouverneur.

 

Cette polémique entre les deux personnalités politiques aurait inspiré une fable à la Jean de la Fontaine. Et cela, n’eut égard à la majesté de leurs fonctions et leurs titres pompeux d’honorables et excellences.

 

Dans toute l’histoire de la RDC, nous n’avons jamais vu les fonctions publiques mises à nu et réduites dans leur plus simple expression.

 

Autant dire que les linges sales se lavent, désormais, en public!  Dossier à suivre.

 

Thierry bishop mfundu

Leave a Response