Alliances PALU- MP: le dégel!

share on:

Le président Joseph Kabila a reçu en audience lundi 19 mars le patriarche Antoine Gizenga du PALU. Cette rencontre fait suite au dernier rapprochement entre le PALU et le MLC de Jean Pierre Bemba. Les deux formations avaient convenu de conjuguer des efforts pour gagner ensemble les élections à venir.

 

Rejeté par la hiérarchie de ce parti, ce rapprochement entrevoyait déjà une rupture avec la MP. Et bien que contesté, il a suscité des réactions positives dans une certaine frange de l’opinion.

 

Bien qu’aucune information n’ait filtré de cette audience, toutes langues s’accordent qu’elle est venue réchauffer les relations tendues entre eux. Pour les observateurs avertis, cette rencontre montre combien le chef de l’État tient à l’alliance scellée avec son partenaire.

 

Une manière de dire qu’il n’y a pas péril à la demeure

 

N’eut égard au coup de poing qui voulait secouer ce partenariat vieux de plus de 10 ans déjà. Sentant ainsi la menace à venir, Antoine Gizenga a vite fait de mettre à l’écart le duo Luigi Gizenga-Adolphe Muzito. Les deux sont considérés comme les principaux artisans du rapprochement avec le MLC. Ils ont été démis de leurs fonctions au sein du Directoire du parti par un communiqué signé par Antoine Gizenga.

 

Ils ont été remplacés par Wolf Kimasa et Godefroy Mayobo qui ont reçu pour mission de s’occuper des questions électorales.

 

Mais contre toute attente, Godefroy Mayobo a démissionné aussitôt après du poste de Secrétaire permanent adjoint.

 

Pourquoi seulement les démettre alors qu’ils ont commis une haute trahison ?

 

Cette préoccupation aura surement des réponses dans la cuisine interne du PALU. Surtout que le patriarche paraît, pour beaucoup, incapable de soutenir un effort physique et intellectuel pour diriger le parti.

 

C’est fort de ce geste que le sexagénaire a été reçu par Joseph Kabila, autorité morale de la MP. Ce qui a fortement renouvelé la confiance entre ces deux partis alliés.

 

L’Alliance PALU-MLC : un mort-né ?

 

En tout cas, c’est ce qui paraît probable à l’issue de cette rencontre Kabila- Gizenga. Cette dernière passe un message de continuité et de la fidélité entre le PALU et la MP.

 

À l’heure actuelle les forces politiques se regroupent pour réaliser de bons scores lors de prochains scrutins. La MP sait que sans son allié, ses chances sont amoindries.

 

Il va sans dire que les partis politiques devront dorénavant chercher à atteindre le seuil requis. Il faut au minimum réaliser 1% de suffrages exprimés sur le plan national pour espérer obtenir des sièges. Ce qui, forcément, appelle à des alliances politiques pour rafler des sièges dans la prochaine législature.

 

Le MLC de son côté s’est rapproché de L’UNC et de l’UDPS pour créer une plateforme électorale.

Accueillant la délégation du PALU, Joseph Kabila a sauvé la MP déjà menacée par la nouvelle plateforme de l’AFDC de Bahati.

 

Toutefois, rien d’officiel n’a sanctionné cette rencontre qui a le mérite d’asseoir les bases du partenariat PALU-MP. Et cela, dans la configuration politique actuelle marquée par les alliances et des ruptures.

 

Thierry bishop mfundu

Leave a Response