Experts onusiens assassinés : « les résultats seront connus dans peu de temps » (F. Marshall)

share on:

Un an, jour pour jour, depuis que deux experts Onusiens ont été assassinés dans la province du Kasaï central. Michael Sharp et Zaida Catalan étaient en train d’enquêter sur les violences de droits de l’homme dans cette région. Leur assassinat avait créé un tollé et une enquête avait été diligentée après plusieurs échanges entre Kinshasa et New York.

 

Joint par capsud.net ce lundi 12 mars, la Porte-parole de la MONUSCO a rassuré de l’évolution procédurale de cette enquête. Selon Florence Marshall, « les enquêteurs de l’ONU voyagent de temps en temps pour le suivi de cette enquête ».

 

Toujours affectés par les crimes perpétrés dans le Kasaï, le Secrétaire Général de l’ONU attend les conclusions de ses experts. « L’ONU exige que lumière soit faite sur l’assassinat de ses experts qui enquêtaient sur les violations dans le Kasaï. Et le moment venu, les résultats de cette enquête seront connus. Aussi les auteurs de ces crimes ne bénéficieront pas de l’impunité mais seront traduit en justice », précise Florence Marshall.

 

Nomination de Robert Petit pour appuyer l’enquête

 

Les deux experts de l’ONU ont été assassinés le 12 mars 2016 dans un Kasaï en proie à des violences. Des violents affrontements opposaient les forces de l’ordre et de sécurité aux miliciens du Chef coutumier Kamuina Nsapu.

 

A la suite de discussions entre l’ONU et le gouvernement congolais, le Procureur Canadien Robert Petit avait été désigné par New York pour assister la justice militaire congolaise.

 

Dans la mission lui confiée par António Guterres, Robert Petit, est assisté par quatre experts techniques et un personnel d’appui. Dès son arrivée dans le Kasaï, il s’était entretenu avec le gouverneur de cette province.

 

Selon le gouvernement congolais, le meurtre de Michael Sharp et Zaida Catalan a été perpétré par les miliciens Kamuina Nsapu. Une thèse contestée par un groupe d’experts de l’ONU avant la nomination du procureur canadien et d’autres experts.

 

Dieumerci Matondo

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.