Christian Baseme, l’homme ambitieux

share on:

Très dévoué, originaire de la province du Sud-Kivu, Christian Baseme est né en 1993. Fils d’un commerçant, Herman Baseme et d’une fonctionnaire de l’Etat Marie Musengo, Christian a grandi dans des conditions miraculeuses. Ces parents vivent encore dans le Sud-Kivu, leur province d’origine. Et C’est dans le territoire de Kabare où il a fini ses études secondaires avant de voyager pour Kinshasa via Lubumbashi. Avant d’arriver à Kinshasa pour continuer ses études universitaires, Christian Baseme s’était fixé plusieurs objectifs notamment, terminer ses études en Droit et avoir un niveau très élevé dans la recherche scientifique.

 

Célibataire et père d’un enfant, Christian est un activiste dans la conscientisation de la jeunesse pour un développement durable. Sa vision, elle s’évertue à la concrétiser au sein de l’Asbl « Jeunes Conscients Unis pour le Développement (JCUD) » qu’il dirige sous la devise « Action-Réflexion-Changement ».

 

Pour cet ancien étudiant de l’Université panafricaine du Congo, « conscientiser la jeunesse c’est organiser le Congo de demain ».

 

A la tête de la JCUD depuis une année, Christian est déterminé à atteindre ses objectifs dans sa mission de conscientiser la jeunesse pour le développement. Et ce en organisant plusieurs activités organisées à travers son Asbl, représentée dans les provinces du Nord-Kivu, du Sud-Kivu et du Kongo Central. L’Abl travaille dans la prise en charge des enfants de la rue et de toute la jeunesse en mettant à leur disposition une formation dans plusieurs domaines, dont l’informatique, le journalisme, la peinture, l’audiovisuel, etc.

 

Ses points forts

 

Christian Baseme aime son entourage, car pour lui, la vraie famille n’est pas biologique mais plutôt ceux qui lui secouent dans ses actions. Généré et ouvert à tous, Il sert tout le monde quand en fonction des moyens.

 

Positionnement politique

 

Christian Baseme n’appartient à aucun parti politique et rappelle n’avoir aucune intention de s’engager dans la politique. Il demeure focalisé sur le développement de la jeunesse. Par rapport au climat actuel du pays, Christian pense que changer plusieurs fois le régime n’aidera pas à changer les choses comme les gens les pensent. Pour lui, il faut plutôt conscientiser la génération montante car le Congo de demain appartient à la jeunesse.

 

Réalisations de JCUD

 

Conformément à son agenda, l’association œuvre dans la création des centres de formation gratuite pour la jeunesse en vue de leur permettre d’être utile dans la société. Et compte faire plus dans les prochains jours avec les moyens qui seront disponibles.

 

Très serein, ce jeune intellectuel se dit ouvert à toute personne voulant apporter un plus dans ses actions pour le développement de la jeunesse. Mais insiste que si la jeunesse devient consciente, tous les congolais seront bénéficiaires.

 

Dieumerci Matondo

1 Comment

Leave a Response