RDC : la MP désapprouve l’utilisation d’objets cultuels lors des marches

share on:
Photo point de presse MP

La Majorité Présidentielle (MP) désapprouve la pratique de l’Eglise catholique d’utiliser des chapelets, bibles et crucifix pendant leurs marches. Cette pratique est, pour la MP, « contraire à l’accord du 31 décembre ».

 

Contacté ce vendredi par capsud.net, le Porte-parole de la MP, a apporté quelques éclairages sur certaines pratiques de l’Eglise. Pour Alain Atundu, l’exhibition de ces objets de culte catholique lors des marches dites pacifiques est incorrecte. Il pense, a cet effet, que derrière le cultuel se cachent des ambitions politiques. Des ambitions, contraires à la constitution et à l’accord de la Saint Sylvestre.

 

« L’Eglise ne devait pas intervenir à cette démarche qui, au départ était initiée par l’opposition et la société civile. Au lieu de conscientiser la population, l’Eglise initie des marches pour faire respecter l’accord de la Saint-Sylvestre », s’indigne Atundu.

 

Cap vers les élections

 

Pour sa part, la MP a une seule priorité pour le moment : gagner les élections du 23 décembre 2018. Pourtant le doute persiste encore sur la machine à voter tant du côté opposition qu’au niveau de la communauté internationale. Comme les Etats Unis, qui sont pour les élections mais sans la machine. L’opposition est quant à elle partagée. Il y a ceux qui soutiennent la tenue des élections et ceux qui appellent encore à la transition sans Kabila.

 

Parmi les plus dubitatifs, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), le principal parti de l’opposition. Ce parti est convaincu qu’avec Kabila à la tête du pays, et Corneille Nangaa à la tête de la CENI, il n’y aura jamais d’élections libres et transparentes.

 

Alain Atundu n’a pas passé sous silence le débat sur la situation de Kabila, devenu hors mandat depuis fin 2016. A ce sujet, il précise que « le président Kabila ne partira que par la voie des urnes ».

 

Et pour finir, il a condamné la série de marche initiée par le Comité Laïc de Coordination.

 

Dieumerci Matondo

Leave a Response