RDC : La Dynamique de l’Opposition décline l’invitation à discuter avec la CENI

share on:

C’est par la signature de son coordonnateur Martin Fayulu Madidi, président du parti Ecidé que la Dynamique de l’Opposition radicale aile Rassemblement Limete a décliné l’invitation lui adressée en date du 26 février dernier par la CENI pour une série « d’échanges sur le processus électoral ».

 

La plateforme membre du Rassemblement justifie son refus par le fait qu’elle « n’a jamais été consulté dans les différentes étapes précédentes du processus conduite avec autorité et au mépris du bon sens ». La Dynamique de l’opposition estimant que répondre à cette invitation sera « un risque d’accompagner naïvement la CENI actuelle dans une démarche qui découle manifestement d’un schéma préétabli et dont l’issue est connue d’avance ».

 

Mais aussi et surtout « soucieux de préserver son combat pour la tenue des élections libres et transparentes que la CENI n’est pas en mesure d’offrir au peuple congolais, les membres de la Dynamiques de l’opposition, réunis ce mercredi 28 février 2018 ont, à l’unanimité, décidé de décliner votre invitation ».

 

Les opposants rappellent à Corneille Nangaa que les propositions faites à son institution à l’issue de leur « unique rencontre datée du 21 février 2016 » pour des « élections crédibles en fin 2016 » sont restées lettre morte jusqu’à ce jour.

 

La Dynamique rend un hommage appuyé aux morts de trois dernières marches du Comité Laïc de Coordination (CLC) Rossy Mukendi, Thérèse Kapangala, Hussein Ngandu et aux prisonniers politiques Diomi Ndongala, Franck Diongo, Jean-Claude Muyambo, Carbone Beni. Pour elle, ces morts et ces prisonniers les sont « singulièrement à cause du refus de Nangaa et celui, de Monsieur Kabila au service de qui vous êtes, d’organiser les élections conformément à la Constitution d’abord et à l’Accord de la CENCO ensuite ».

 

De l’Accord de la Saint-Sylvestre, la Dynamique dit en constater « curieusement la lecture intéressée, partielle et partiale faite à ce texte », lorsqu’au deuxième paragraphe de la lettre d’invitation de la CENI ; la référence n’y étant faite qu’à « son point IV.1 ignorant avec intérêt les autres points pertinents du chapitre IV de l’Accord ».

 

Pour la Dynamique donc, « le sens de l’honneur et de la dignité commande qu’à cause de ola partialité manifeste de la CENI, contraire à la loi portant organisation et fonctionnement de cette institution, le bureau devrait simplement démissionner car n’offrant, à ce jour, aucune garantie de neutralité pour donner aux congolais des élections crédibles et transparentes, de même qu’il été incapable de produire un fichier électorale fiable, malgré la somme de 400.821.210 dollars dépensés en toute opacité pour sa constitution.

 

Luaba Wa Ba Mabungi

Leave a Response