CENI : 46 millions d’électeurs enrôlés et attendus pour les prochaines élections

share on:

La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a officiellement clôturé l’opération de révision du fichier électoral ce mercredi 31 janvier. Et ce, conformément au calendrier électoral prévoyant la fin de ces opérations au Kasaï, au Kasaï Central, Luilu et Kamiji.

 

C’est donc un total de 46.021.454 électeurs enrôlés soit un taux global de 111,9% par rapport aux électeurs attendus. Parmi ces électeurs on compte 24 231 197 d’hommes et 21.790.257 de Femmes.

 

Pour Corneille Nangaa, Président de la CENI, la réussite de cette opération est d’abord du mérite de la population. Celle-ci, bravant obstacle et découragement de tout genre, a préféré participer massivement à cette opération lancée dans des contextes difficiles. Et même dans les groupements abandonnés suite au phénomène Kamuina Nsapu, la population s’est enrôlée dans les groupements environnants.

 

« Nous sommes au bout d’une route, elle a été longue, périlleuse, éprouvante, faite d’embûches et des contraintes.  Le plus important, c’est que grâce à l’effort de tous nous sommes aujourd’hui au bout de ce chemin qui devait nous mener dans la gare du fichier électoral », a-t-il précisé.

 

Cap vers les élections

 

Avec la clôture de ces opérations, la CENI vient de boucler l’étape la plus complexe du processus électoral. Une étape essentielle dans la poursuite de cet objectif qu’est l’organisation des élections. Ce qui ouvre à cette institution, un autre champ, une autre route devant mener à bon port le navire électoral.

 

Ainsi promet-il de mettre à disposition des parties prenantes toutes les informations pour ne laisser personne en dehors du processus.

 

Surtout que, insiste Corneille Nangaa, « les élections qui arrivent sont les premières de l’histoire de notre pays qui doivent consacrer l’alternance au niveau suprême. Cela nous impose à tous d’être à la hauteur de ce rendez-vous ».

 

Occasion aussi pour lui, d’inviter toute la population à participer massivement aux scrutins fixés au 23 décembre 2018 par le calendrier électoral publié par la CENI.

 

Michael René Bakemba

Leave a Response