Vital Kamhere: « La Majorité a multiplié des initiatives tendant à éloigner les conditions de l’organisation des élections »

share on:

Pour Vital Kamhere, la Majorité au pouvoir demeure responsable dans ses initiatives à vouloir éloigner l’organisation de prochaines élections.

 

Au cours d’une conférence de presse samedi 27 janvier, le président de l’UNC a évoqué certaines contre-vérités de l’allocution de Joseph Kabila.

 

« Et pourtant sans désemparer, la Majorité a multiplié des initiatives tendant à éloigner les conditions de l’organisation des élections.  On se souvient du fameux ONIP de triste mémoire et du projet de loi électorale qui conditionnait la tenue des élections à l’organisation du recensement général de la population. Sans les efforts de l’opposition et la vigilance du peuple, ces actions auraient pris corps et auraient saboté l’élan démocratique amorcé », a déclaré le président de l’UNC.

 

Par ailleurs, Vital Kamhere accuse Joseph Kabila d’avoir menti et manqué de considération à l’égard du peuple congolais.

« Le président Kabila a menti quand il dit qu’il est le seul à avoir défendu l’actuelle constitution et que celle-ci est son œuvre. C’est faux: cette constitution est le fruit d’un accord entre acteurs politiques. Elle a été approuvée par 85% de la population. C’est faux de dire aussi qu’il n’est pas à la base de la non-organisation de l’élection présidentielle en 2016, alors que c’est lui qui a tout bloqué. Il dit encore que le pays se porte mieux qu’hier, mais comment expliquer cela avec toutes les maladies qu’il y a: choléra et consorts, et que dire l’insalubrité? » S’est-il interrogé.

 

En somme, le président de l’Union pour la nation congolaise assure au peuple qu’il a le droit de revendiquer ses droits fondamentaux, y compris par les manifestations pacifiques prévues dans la constitution, qui n’appartient pas au président Kabila.

Chadrack Mpereng

Leave a Response