Nikki Haley: « Le président Kabila doit respecter son engagement de démissionner »

share on:

Pour l’ambassadrice américaine au près des Nations Unies, Nikki Haley, le président Joseph Kabila doit respecter le délai convenu pour les élections en 2018.

 

Dans un communiqué publié mercredi 10 janvier, Nikki Haley, tout en condamnant les violences du 31 décembre, appelle Joseph Kabila à respecter son engagement de démissionner.
« Suivre des rapports de telles brutalités et cruautés contre des civils innocents et des enfants dans le plus sacré des lieux est vraiment horrifiant. Le président Kabila doit rendre ses forces de sécurité responsables, respecter les droits de l’homme de ses citoyens et respecter son engagement de démissionner, conformément à la constitution de la RDC, après des élections crédibles en 2018. La communauté internationale et les États-Unis, nous regardons et continuons à nous battre pour le peuple congolais et sa démocratie », indique le communiqué.

 

Des prochaines élections hypothétiques?

 

Selon l’accord du 31 décembre, le président Joseph Kabila ne devra plus se représenter pour les prochaines élections.

 

Pour le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, le risque réel du climat actuel compromettrait la tenue des élections au 23 décembre 2018.

« Dans le climat actuel de polarisation de la vie politique, le risque est réel que la tenue de ces élections tant attendues soit une nouvelle fois compromise. Ce risque augmentera de jour en jour si toutes les parties prenantes ne s’engagent pas véritablement à œuvrer à l’organisation d’élections libres, équitables et crédibles. J’exhorte tous les acteurs à collaborer à l’application de l’accord du 31 décembre 2016 qui demeure la seule voie viable pour sortir de l’impasse politique actuelle », a déclaré le secrétaire général de l’ONU dans un rapport rendu public mardi 9 janvier.
Depuis plusieurs mois, l’opposition et la société civile insiste sur le respect de l’accord de la Saint Sylvestre et boycottent un troisième mandat du président Kabila qui, selon cet accord, devra démissionner avant les élections.

Chose qui est loin d’être faite!

 

Chadrack Mpereng

Leave a Response