RDC : Polémique autour de la détention de 5 militants du Mouvement Filimbi

share on:

Voilà déjà 9 jours que 5 activistes du Mouvement citoyen Filimbi sont détenus par l’Agence nationale de renseignement (ANR).

 

Ces activistes avaient été interpellés la veille du 31 décembre alors qu’ils mobilisaient pour une participation massive à cette marche.

 

Leur détention prolongée au cachot de l’ANR suscite, déjà, une polémique car la majorité de personnes interpelées ont été relaxées.

« Nous sommes sans nouvelle d’eux. Les familles, les avocats ou encore les autres camarades du Mouvement ont tenté sans succès d’obtenir au moins un droit de visite », a déploré un activiste Filimbi de Limete.

 

Pour Georges Kapiamba, Président de l’Association congolaise pour l’Accès à la justice (ACAJ), cette détention est une grave violation en matière de droits de l’homme en RDC.

« Le gouvernement congolais s’éloigne de plus en plus des principes d’un Etat de droits », s’est indigné le président de l’ACAJ.

 

Une détention sans doute « arbitraire »

 

Selon certains observateurs, la détention de 5 activistes du Mouvement FILIMBI est arbitraire.

 

Surtout que depuis leur détention « partiale » au cachot de l’ANR, les 5 militants n’ont toujours pas reçu de visite.

 

Une véritable violation de droits de l’homme qui provoque l’indignation des mouvements citoyens. Et ceux-ci ne cessent de réclamer leur libération dans le plus bref délai.

 

Rappelons, par ailleurs que cette polémique s’enfle alors qu’entre pouvoir et église catholique la tension ne baisse pas.

 

Chadrack Mpereng

Leave a Response